Musée historique de la Libération

Rome, Italie

Musée historique de la Libération

Le musée historique de la Libération (en italien : Museo storico della Liberazione) est un musée de Rome, en Italie, situé dans un petit immeuble Via Tasso 145, à proximité de la basilique Saint-Jean-de-Latran. Il présente la période de l'occupation allemande de Rome durant la Seconde Guerre mondiale et sa libération. Le bâtiment qui abrite le musée est utilisé par les SS durant la première moitié de , afin de torturer les membres de la Résistance italienne.

Après l'achèvement de la construction à la fin des années 1930, le bâtiment est loué à l'ambassade d'Allemagne à Rome : il est initialement utilisé comme Office culturel de l'ambassade. Le siège de la SIPO, la police de la sûreté faisant partie de la SS, dirigée par Herbert Kappler, y est établi à partir du . Il occupe le bâtiment jusqu'à la retraite allemande de Rome. Sous Kappler, il est transformé en prison, les pièces sont transformées en cellules. En , toutes les fenêtres sont murées pour faciliter l'emprisonnement, les interrogatoires et la torture de certains des membres les plus importants de la résistance italienne. Il est estimé que 2 000 personnes sont passées dans le bâtiment. Le , jour de la Libération de Rome, la population entre dans le bâtiment et libère les prisonniers qui n'ont pas été assassinés par les SS en fuite, puis y met le feu, c'est à ce moment que Giuseppe Dosi parvient à sauver des flammes une masse importante de documents qui permettront ultérieurement de faire condamner un certain nombre de collaborateurs fascistes des allemands.



Hébergement près de Musée historique de la Libération

Afficher plus d'options près de Musée historique de la Libération0

Visites et activités à Nearby